Force Critique

Allez donc au www.feuavolonte.com

  • À propos

    NOUVEAU BLOGUE : Feu à volonté!. Celui-ci va mourir prochainement d'une agonie lente et atroce.

Of Montreal – Skeletal Lamping [2008]

Posted by Olivier Morneau sur dimanche 26 octobre 2008

Of Montreal ne vient même pas de Montréal. C’était peut-être dommage dans le passé mais pas avec cet album. Heureusement que Barnes n’habite pas à Montréal. Cet album est mauvais au mieux. Ça commence avec du clavecin, tourne en truc pop avec le chanteur d’un sexe inconnu qui multiplie ses voix pour en mettre trop trop amplifiés, surement parce que c’est cool. Tout d’un coup, ça se transforme en un truc différent, tout aussi inintéressant, pour finir avec de la batterie syncopée et de la guitare bruyante mélangées à des petites voix stressantes. C’était seulement la première piste. S’ensuit quelque chose d’autant mauvais, qui se change en quelque chose d’autre d’encore autant plate en plein milieu de la piste. Jusqu’à présent, 2 pistes qui en camouflent 6, parce que ça change encore plus tard. 2 chansons de psych-pop moderne probablement très à la mode ou whatever que je ne sais pas. Le pire dans ce truc, c’est que les paroles sont pas mieux. Des mentions de très bons goûts par rapport à une black shemale, à jouir 200 fois par jours et des trucs du genre. Et l’album est tellement long! Merde, c’est ellement plate et frustrant à écouter! Et ce n’est pas parce que Barnes avoue être so damaged sur Touched Something’s Hollow que l’album est pardonné. Félicitation pour reconnaître avoir un problème, honte pour avoir fait cet album quand même.

Note : 1.5/5

5 Réponses to “Of Montreal – Skeletal Lamping [2008]”

  1. Benjamin F said

    Olivier, je plussoie sur cette chronique, cet album est vraiment une grosse bouse. Il est tellement nul que je crois que je vais aussi écrire dessus !
    A+
    Benji

  2. wjkbx said

    Parfaitement d’accord avec cette chronique… Tant « Hissing Fauna.. » était génial, tant celui-ci est horrible !

  3. Marc said

    Bon, un peu de pluralisme dans ce monde de brutes. Ce neuvième album de la bande à Kevin Barnes ne mérite pas une lecture aussi superficielle. Certes il y a sur cet album un côté pudding qui peut se révéler écœurant mais dans une rentrée ou tous les albums pop ont déçu (I’m From Barcelona à bout de souffle, The Spinto Band en route vers l’oubli…), les écoutes de cet album m’ont réjoui. Certes, il y a trop d’idées, le tri n’a pas été fait et on constate une petite complaisance, mais ces exercices en toute liberté m’ont plu. Après bien des écoutes je dois me rendre à l’évidence, cet album qui ne ressemble à rien d’autre m’est nécessaire.

    Voilà voilà

    Continuez en tous cas. J’aime bien votre sélection d’albums et je vous lis régulièrement.

  4. marvin said

    totalement pas d’accord! Sans être un de leur meilleur, c’est quand meme un foutre de bon disque.

  5. Nbvcxw said

    Idem, je crois que vous y allez un peu fort…

    Ce disque dans son entièreté n’est pas si mauvais que ça

    Faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain :)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :